Traduction – facturation à l’heure (fiction)

29 novembre 2015

29 novembre 2015

par Yves Lanthier, traducteur agréé (OTTIAQ, Canada)

Peu répondent à la question sur les donneurs d’ouvrage qui auraient établi la facturation à l’heure pour les pigistes, alors en voici un fictif.

Appelons le « je ».

Disons tout d’abord que je puis me permettre la facturation à l’heure parce que je suis un langagier expérimenté et que je n’ai pas cessé de pratiquer; c’est donc quelqu’un d’autre que moi qui s’occupe de la plus grande partie de la gestion de projets et de la gestion générale — recrutement, prospection…
J’établirais ou accepterais une entente de facturation à l’heure non pas avec un traducteur, mais avec une équipe comprenant au moins un réviseur qui connaîtrait bien mon contenu et réviserait évidemment toutes les traductions. Ce fournisseur serait responsable de trouver des ressources pour toutes mes demandes dans une série de domaines convenue. Je contribuerais bien entendu à la recherche de ressources complémentaires au besoin.
L’entente comprendrait des formations occasionnelles sur différents aspects du travail; ces formations seraient données soit par mon entreprise, soit par celle du fournisseur, parfois en collaboration.
Pour la majorité des mandats, les traducteurs et les réviseurs travailleraient en réseau sur mes serveurs; des ressources d’urgence seraient fournies en cas de panne.
Certaines formations porteraient sur l’évolution de la langue. (Par exemple, emploiera-t-on impact au sens de répercussions? Mes clients ont-ils leurs opinions et exigences respectives à ce sujet, en particulier s’il s’agit de clients langagiers qui connaissent et consultent régulièrement Usito, Antidote 9, le Multi, Clefs du français pratique, la BDL…?)
Nous aurions un outil commun pour mesurer le rapport qualité-productivité des traducteurs et des réviseurs, non pas dans un but coercitif, mais certainement dans un but incitatif. (Personne ne demande aux bons traducteurs de travailler tous à la même vitesse dans plusieurs domaines ou pour différents types de traduction.)

Qui dit incitatif dit récompenses, et nous établirions un système de gratifications (primes…).

(À suivre?)

Publicités