Le langagier et les emprunts translinguistiques « à proscrire, critiqués, passés dans l’usage, de bon aloi… »

En français, les nuances de pondération des emprunts à l’anglais sont devenues de véritables catégories :

– À proscrire

– Emploi critiqué

– Critiqué, mais passé dans l’usage

– De bon aloi

Les différents guides s’entendent sur certaines de ces pondérations, sont en désaccord sur d’autres, et leurs opinions respectives évoluent. Nous vivons une ère d’opinions normatives, et une opinion est par définition évolutive.

De plus en plus consultés au détriment des guides papier, les guides électroniques évoluent aussi plus rapidement, beaucoup plus.

Il incombe au langagier de consulter plusieurs guides électroniques pour chaque cas d’emprunt, et de refaire chaque série de consultations de temps en temps.

Il lui incombe aussi de poser de temps en temps le geste historique d’aller relire les guides papier, où l’on voit se scinder graduellement les nuances de pondération.

Il a toujours été nécessaire de relire, mais il existe maintenant des raisons majeures additionnelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :