Élixir de paix — Yves Lanthier, 2010

Élixir de paix

Sophie-Annie a le teint clair,

Mia Tao est plus discrète.

Sophie, vive comme l’éclair,

Dit à sa demi-sœur secrète :

« Si l’on devenait de vraies amies,

Peut-être que nos pays aussi? »

Ainsi naquit une amitié

Aussi robuste qu’un traité.

__Entre nos sœurs spirituelles

__Naquit une amitié nouvelle.

__Tous les pays signèrent un pacte,

__De la guerre ce fut le dernier acte.

__________*_*_*

Un jour, nos deux sœurs virtuelles

Se promenaient parmi les fleurs.

L’une dit à sa quasi-jumelle :

« Ce jardin sera notre champ d’honneur. »

C’était en mai et les lilas

Inspiraient de reposer l’arme.

Elles en cueillirent plein les bras

Comme pour faire un parfum de charme.

__Grâce à nos sœurs spiritueuses

__Naquit une lotion sulfureuse :

__Au lieu d’un parfum pour les belles

__Elles en firent une huile essentielle.

Un jour on frappa à leur porte :

On venait chercher leurs maris.

Elles répondirent : « Je vous exhorte

De sortir à l’instant d’ici! »

Elles coururent au fond de la maison

Chercher leur violet élixir,

S’en aspergèrent à foison

Puis revinrent vers nos tristes sires.

__De leur fragrance surnaturelle,

__Elles endormirent les colonels,

__Les attachèrent au cabanon

__Et enfilèrent leur pantalon.

Elles conduisirent leur camion

Jusqu’à la piste militaire,

Ouvrirent le cockpit d’un avion,

Mirent leur casque et s’attachèrent.

Dans le vrombissement, la poussière,

Elles actionnèrent le pétard

Et atterrirent deux jours plus tard

Quelque part au bout de la Terre.

__« On a beau être dépareillées

__On sait maintenant appareiller

__Décoller et jouer de l’hélice

__Alors trouvons le chef de la milice. »

Pour qu’on voie bien qu’elles sont des femmes,

Elles demandèrent en contre-ut

Où se terrait le chef des brutes;

Surpris, on leur montra l’infâme.

Elles furent reçues comme il se doit

Par le commandement de se taire,

Mais elles avaient entre leurs doigts

La fiole aux pouvoirs de mystère.

__Elles ablutirent le guignol

__Qui crut à de drôles de Sirènes

__Et dès qu’il eut les jambes molles,

__Se mit à écouter nos reines.

« Voici ce que vous ferez maintenant :

Dites à vos drôles de fanas

De fabriquer dorénavant

Des bombes à l’huile de lilas. »

Toujours gaga, le chef d’État

Salua et s’exécuta

Tandis que Mia et Sophie

Se dirent : « Mission accomplie ».

__« On a beau être contrastées

__On fait une puissante équipe;

__Allons ailleurs réconcilier

__Quelques millions de têtes de pipe. »

__Entre nos sœurs spirituelles

__Est née une amitié nouvelle.

__Tous les pays signèrent un pacte

__De la guerre ce fut le dernier acte.

© Yves Lanthier, 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :