Profession II — « Circuit » (OTTIAQ) devrait avoir un blogue

Circuit, «le magazine d’information des langagiers» de l’OTTIAQ, distribue ces jours-ci son numéro 106, hiver 2010. Thème: Les conditions d’exercice de la traduction.

Équipe éditoriale dévouée, mise en page et typographie soignées, excellent continuum sérieux <> rigolo, dossiers rédigés par des équipes «mixtes», dirais-je: composées tant de figures connues que de rédacteurs occasionnels ayant des affinités avec le thème saisonnier. Et d’auteurs anonymes en ce qui concerne le présent numéro, par exception.

Circuit s’est électronifié récemment: «Les numéros 57 à 100 de Circuit sont maintenant disponibles en ligne! Les numéros 1 à 56 le seront au printemps 2010», lit-on sur le site ottiaq.org (onglet Publications), mais l’accès est réservé aux membres.

Une prochaine étape ne devrait-elle pas consister à publier Circuit en ligne sous forme de site web ou, pourquoi pas, sous forme de blogue, ou à publier un site ou un blogue en plus de la revue imprimée, dont il serait difficile pour plusieurs de se passer: encore aujourd’hui, le papier renforce et confirme le sentiment d’appartenance; il ne manquerait que le camelot.

L’un des avantages de la publication en ligne est que si l’on désire nuancer ses idées, on peut effectuer une mise à jour, que ce soit par une reformulation ou par un ajout, le lendemain de la mise en ligne ou des années plus tard; l’avantage spécifique du blogue est, bien entendu, l’interactivité.

Par ailleurs, l’accès universel ne serait-il pas favorable au «rayonnement de la profession», notion chère aux artisans de l’intégration des langagiers plurilingues au système professionnel québécois.

Le site web ou le blogue Circuit pourrait même devenir un outil de recrutement, dont a besoin cette profession à titre réservé.

Les blogueurs ne pratiquent pas tous la relecture attentive et la mise à jour. Une minorité le font, même. En fait, peu de blogueurs font une simple relecture de leurs anciens billets, fût-ce à l’occasion. C’est évident…

Le blogue d’une association professionnelle de langagiers aurait nécessairement une politique de relecture et de mise à jour, à court terme et à long terme. Il compterait parmi ceux qui donnent l’exemple dans la blogosphère, sur le plan du contenu parce qu’on y parlerait de profession, et sur le plan du contenant, c’est-à-dire sur le plan de la qualité de la langue (thème du numéro précédent de Circuit).

Yves Lanthier, trad. a. (OTTIAQ)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :