Merci à ma libraire X — Colette, Le Fanal bleu, 1926 (?), 1941, 1949, 1950, 2004… — Usage : star, n. m.

C’est une torture, ce livre. De beauté, de belle écriture, de description des pensées plus profonde et plus juste que toutes les psychologies réunies. Sans trop la soumettre aux littéraires et autres gens qui lisent cent livres l’an voire trois cents (si la rentrée francophone n’a pas produit mille livres en 2009 elle n’en a pas produit un), je lance cette idée qui me vient à l’esprit : Colette, c’est Mallarmé fille. Le dilemme de la densité-légèreté, résolu. Le mystère de « comment il se fait que tout le monde n’arrête pas d’écrire un siècle pour être sûr qu’on a bien lu Colette », chacun de ses livres même si la plume y est de « densité » variable, mais le génie d’efficacité croissante, deux fois, trois fois, quatre, souvent à haute voix, lentement, dans un jardin ou, à défaut, dans un parc, parmi les chats il va sans dire, quelque chien maussade et fidèle mordillant notre crayon à notre place.

Partir à la recherche de ses enfants, de ceux et celles qui ont laissé couler son sang dans leurs veines… j’allais dire qui lui ont ouvert leurs veines mais l’image est trop utilisée ailleurs. Colette fait reculer la mort de l’espèce. Quel gaspillage, le temps, quand il reste des livres de Sidonie Gabrielle qu’on a oublié ou omis de lire.

La torture? C’est « pourquoi  je ne l’ai pas lu avant ».

Tous les ouvrages le disent : star, n. f.
Mais sous la plume de Colette on lit « … un star américain de cinéma » — Le Fanal bleu, Fayard 2004, p. 114.
Le Fanal bleu de Colette, ce n’est pas un ouvrage, c’est une œuvre.

Yves Lanthier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :