Traduire spoiler (critique des arts narratifs); (re)traduire cookie (informatique internesque); traduire teaser (cinéma); traduire making of

spoiler > émécheur (critique des arts narratifs)

La mise à jour de mars 2010 de la fiche de Termium (dom. Internet et télématique) donne émécheur comme terme vedette français, et comme source, Termexplore. Nos quinze minutes de gloire.
Le Grand dictionnaire terminologique ne traite pas encore spoiler en ce sens (16dé10).

cookie > macaron (*) (informatique internesque)
Comme pour plusieurs termes depuis l’intégration du Dictionnaire de la comptabilité et de la gestion financière (2006), le GDT diffuse la contradiction : emprunt intégral « à éviter » en 2002 (OQLF), alors que cookie est accompagné de la marque d’usage « emprunt largement utilisé en français » dans la fiche tirée du dico (2006).

Comme traduction de spoiler, le terme rabat-joie était peut-être trop abrupt pour convaincre l’usage, ne laissant pas assez de place à l’esprit ludique, au clin d’œil.

Le terme mouchard aurait apporté un peu de la nuance de complicité requise, mais il s’est peut-être trop fait connaître, naguère, comme proposition pour traduire cookie (le concurrent témoin a gagné la course) et porte une ombre d’opprobre pour avoir été refusé dans le monde du transport pour traduire speedograph, tachograph et autres appareils de surveillance de la conduite commerciale.

Le nouvel équivalent de spoiler, émécheur, est dérivé de vendre la mèche. L’émécheur est l’action commise et, à propos, rien n’empêcherait l’auteur de la bourde de s’appeler mouchard, vu, à plus forte raison, l’étymologie commune aux vocables.

(*) Pour cookie, je suis persuadé que Cookie Monster nous prêterait volontiers son nom français, macaron (http://fr.wikipedia.org/wiki/1_rue_S%C3%A9same), qui aurait la couleur que témoin ne semble pas avoir pour s’imposer définitivement, couleur perdue, édulcorée, à force de polysémie lexicographique et terminologique. Combien de fois on fait suivre témoin de la parenthèse explicative « (cookie) », ou vice versa.

teaser (cinéma)

Empruntons brève au journalisme et forgeons brève-cinémabrève en contexte. Aussi bande-mystère.

making of > maquilloche

On comprendrait, après le bref moment de surprise qui suit l’accroche, le temps que le terme se rende dans les salles. Outre quelques termes usuels, on voit « secrets de tournage ».

Yves Lanthier

cookie (informatique internesque)
Comme pour plusieurs termes depuis l’intégration du Dictionnaire de la comptabilité et de la gestion financière (2006), le GDT diffuse la contradiction : emprunt intégral « à éviter » en 2002 (OQLF), alors que cookie est accompagné de la marque d’usage « emprunt largement utilisé en français » dans la fiche tirée du dico (2006).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :