Merci à ma libraire IV — La douceur des hommes, Simonetta Greggio, 2005

Avec tous ces intertitres impressionnistes, difficile de ne pas imaginer ce livre en film où Fosca aurait les traits d’une actrice culte qui a fait un film culte avec Miles Davis, dont le son nous imprègne tous encore même si c’était avant la sourdine.

Yves Lanthier

Avec tous ces intertitres impressionnistes, difficile de ne pas imaginer ce livre en film où Fosca aurait les traits d’une actrice culte qui a fait un film culte avec Miles Davis, dont le son nous imprègne tous encore même si c’était avant la sourdine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :