Merci à ma libraire III — Chaque femme est un roman, Alexandre Jardin, 2008

Chaque femme est un roman, Alexandre Jardin, 2008, 301 pages

Ce livre m’a résisté mais c’est parce qu’il m’a trop embarqué. Je ne suis jamais parvenu à lire plus d’une dizaine de pages à la fois, je n’en ai lu parfois que trois (chaque petite histoire… de femme dure environ trois pages).
Une plume riche, parfois féroce, un vocabulaire fou.
Dans Chaque femme est un roman, Jardin parle de son amoureuse Liberté. Difficile de ne pas retourner à Mademoiselle Liberté (2002-2003), seconde version où la fin a été réécrite : « … En reprenant la plume deux ans après, j’affirme que les écrivains ont tous les droits : y compris celui de sauver leurs personnages du sort honteux qu’une première édition leur réservait. »

Une nouvelle ère, peut-être.

Yves Lanthier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :