Militants planétaires I – Noam Chomsky

I Have a Dream – lire Chomsky le Prolifique

(Plus bas, URL sur l’orthographe de « Vietnam ».)

Hegemony or Survival: America’s Quest for Global Dominance (The American Empire Project), Noam Chomsky, 2003

(www.amazon.com/Hegemony-Survival-Americas-Dominance-American/dp/0805074007)

Dominer le monde ou sauver la planète? L’Amérique en quête d’hégémonie mondiale, trad. a > f Paul Chemla, éd. Fayard, Paris, 2004

(www.monde-diplomatique.fr/2005/04/BRICMONT/12128)

««

Après une longue mise au placard, l’œuvre de Chomsky recommence à être traduite en français. Du coup, certains se plaignent de la multiplication des textes et de leur caractère parfois répétitif. Ce qui fait toutefois la force de l’auteur, c’est sa capacité d’analyse concrète de divers événements historiques. L’un de ses thèmes de prédilection est l’hypocrisie quasi infinie du discours de légitimation du pouvoir tenu par les médias et les intellectuels, discours qui, derrière chaque guerre et chaque intervention, parvient toujours à trouver un motif noble et, lorsque les choses tournent mal, à considérer qu’il s’agit là d’une « tentative maladroite pour faire le bien » (pour reprendre l’expression d’un commentateur du New York Times au sujet de la guerre du Vietnam).

(…)

»»

V. a. http://www.bibliosurf.com/Dominer-le-monde-ou-sauver-la

Genèse d’un nom de pays : Vietnam

(www.la-souris-deglinguee.com/lexique/vietnam.htm)

Peut-être un mélange d’histoire et de légende, comme toujours dans les genèses.

Vietnam

Le nom apparaît au 19e siècle quand l’empereur de Hué, GIA LONG, décide de donner au pays le nom de NAM VIÊT. Il demanda l’appobation de son suzerain, l’empereur de Chine, en envoyant à la cour de Pékin son ambassadeur LE QUANG DINH.


LE QUANG DINH s’adressa à l’empereur en ces termes : « Le nouveau royaume des NGUYEN a réussi là où les précédentes dynasties des TRAN et des LE avaient échoué. Il est en effet parvenu à réunir sous sa bannière l’ancien AN NAM et le nouveau territoire des VIÊT THUONG. C’est pourquoi nous sollicitons la permission de changer l’ancien nom de AN NAM en NAM VIÊT. »

Le Fils du Ciel, après consultation de ses pairs, décida que le nom proposé rappelait l’ancien royaume des NAM VIÊT DONG qui englobait les provinces chinoises du GUANGDONG et du GUANGXI. Ce nom de NAM VIÊT pouvait cacher à ses yeux des ambitions d’expansion. On résolut le problème en inversant les deux termes et le nom devint VIÊT NAM.


En ce qui concerne l’orthographe de Vietnam, en vietnamien, on écrit un accent circonflexe sur le « e », soit « ê », et on place également un point (.) sous le « ê », ce qui donne « Viêt » prononcé au ton bas.


Toujours en vietnamien, Nam s’écrit détaché de Viêt soit « Viêt Nam ».


Avant 1975, l’usage était d’écrire « Viêt-Nam » avec un trait d’union. En français, on fait comme on peut : Viêt-Nam, Viêtnam, Vietnam.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :